p3-online

un forum par et pour les étudiants
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Je vais bien, ne t'en fais pas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ilianah
Bavard
Bavard
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 32
UFR : Agreg de lettres modernes
Date d'inscription : 13/05/2006

MessageSujet: Je vais bien, ne t'en fais pas   Jeu 28 Sep - 3:04

Parce que j'ai adoré ce film et que j'ai encore les larmes aux yeux rien qu'en y pensant...
Bon, j'avais rédigé ça dans une autre optique, mais pourquoi ne pas le poster ici aussi ^^

« Je vais bien, ne t’en fais pas » de Philippe Lioret (2006), avec Mélanie Laurent, Julien Boisselier, Kad Merad et Isabelle Renauld.
Film français.
Drame.

- De retour d’un voyage en Espagne, Lili apprend la disparition de son frère jumeau, Loïc, après une dispute violente avec son père. Etonnée de n’avoir aucune nouvelle, Lili s’inquiète, le cherche, sans résultat. Sombrant dans une grave dépression, hospitalisée, la jeune fille ne reprend goût à la vie qu’en recevant une, puis plusieurs cartes postales de son frère, chacune venant d’une ville différente. Elle décide alors de partir à sa recherche, mais ce qu’elle va découvrir est loin de ce que même le spectateur le plus aguerri peut deviner...

- Le film commence doucement, mais la tension devient très vite palpable, entre tous ces personnages. Que s’est-il réellement passé, pourquoi le frère jumeau de Lili ne la contacte-t-il pas, comment faire face à cette absence, à l’impuissance qui en résulte ? A quoi ou à qui se rattraper ? Les séquences, souvent d’une grande sobriété, rendent palpable la douleur de cette famille, les non-dits et l’incompréhension, notamment lors des scènes de repas. Mélanie Laurent exprime bien l’entêtement, l’incapacité à renoncer, même des mois plus tard, à l’idée que cette silhouette, de dos, pourrait être son frère.
Philippe Lioret nous avait déjà habitués, avec « Mademoiselle » (Jacques Gamblin et Sandrine Bonnaire) par exemple, à une expression des sentiments tout en finesse, jouant sur la suggestion des regards. De même, ici, les personnages parlent peu, et l’émotion affleure.
Mais c’est aussi à l’apprentissage de la vie, de l’émancipation, que l’on assiste. A la critique aisée d’une vie parentale médiocre succède une compréhension rétrospective de bien des comportements, qui met à jour l’amour réel au sein d’une famille lorsque se dénouent les fils de l’intrigue, par un plan aussi choquant qu’il est bref et sobre.
Contrairement aux apparences, ce film n’est pas plein de bons sentiments, il n’est même pas aimable pour ses spectateurs, car il est trop facile de s’y reconnaître et d’y souffrir, et c’est précisément pour cette raison qu’il mérite d’être vu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Icy
Co-administrateur
avatar

Nombre de messages : 414
Age : 32
UFR : M1 Info-Comm
Date d'inscription : 09/05/2006

MessageSujet: Re: Je vais bien, ne t'en fais pas   Jeu 28 Sep - 16:12

J'approuve, un superbe film porté par un Kad Merad époustouflant et une Mélanie Laurent talentueuse et qui j'espère fera parler d'elle dans l'avenir...

Une histoire qui démarre de manière très banale, un frère qui s'engueule avec son père et qui quitte la maison... Puis le manque, la detresse de la soeur jumelle, l'apprentissage de cette vie sans sa "moitié", Mélanie Laurent est bouleversante dans ce rôle. L'intrigue nous réserve bien des surprises et le film prends tout son impact dans son entièreté.

Petit plus non négligeable : la chanson "Lili" par U-Turn est tout simplement magnifique et porte le film de tout son long...

Mon coup de coeur de l'année cheers

Citation :
Contrairement aux apparences, ce film n’est pas plein de bons sentiments, il n’est même pas aimable pour ses spectateurs, car il est trop facile de s’y reconnaître et d’y souffrir, et c’est précisément pour cette raison qu’il mérite d’être vu.

Entièrement d'accord, la scène de la voiture entre la fille et le père avec le CD, ça m'a retourné tellement j'ai cru m'y reconnaitre :/

_________________
Icy
Tout présent mérite un passé et désire un avenir...

Juke-Book : Illium - Dan Simmons

www.the-serendipity.blogspot.com
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.the-serendipity.blogspot.com
 
Je vais bien, ne t'en fais pas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettres, collège : où en êtes-vous dans votre progression ?
» Suivi des lectures cursives - collège
» [4e] Histoire des arts : le Paris haussmannien
» Questions à ceux qui font des progressions littérature et grammaire séparées
» Prière pour bien dormir et se souvenir de ses rêves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
p3-online :: le reste :: Moi et... le grand écran-
Sauter vers: